Résultat de votre recherche

Fiscalité: Tout savoir sur les taxes et l’impôt sur l’immobilier en Grèce

by Grece.IMMO sur 29/09/2021
Fiscalité: Tout savoir sur les taxes et l’impôt sur l’immobilier en Grèce
Comments:0

Zoom sur les taxes et impôts sur l’immobilier en Grèce │ Investir dans l’immobilier en Grèce, comme partout ailleurs en Europe est un acte soumis à une certaine réglementation. De plus, il faut savoir que comme dans les autres pays européens, mis à part la Principauté de Monaco, il existe des taxes ainsi que des impôts à payer.

Ces derniers sont nombreux et différents et il est nécessaire de les prendre en considération avant d’investir. De plus, il faut garder en tête qu’ils sont différents des impôts et des taxes en France. Alors, que faut-il retenir à propos du sujet ?

Quels sont les impôts et les taxes sur l’immobilier en Grèce ?

Investir dans l’immobilier en Grèce semble être une excellente idée pour de nombreuses personnes, car il s’agit d’une option des plus avantageuses. Ceci étant dit, il faut savoir qu’il existe bien entendu des impôts et des taxes immobilières à payer.

Ces derniers ont été révisés après la crise économique dont a souffert le pays en 2008 et il est à présent possible de trouver quatre taxes immobilières principales qui sont les taxes :

  • Sur les droits de mutation ;
  • Sur la propriété immobilière :
  • Foncière annuelle ;
  • Sur la location.

La taxe sur les droits de mutation

La taxe sur les droits de mutation est une taxe appliquée sur deux types de biens immobiliers en Grèce : les biens neufs avec un permis de construire octroyé avant l’année 2006 et les biens d’occasion sans date limite du permis de construire.

Lire aussi : Comment acheter un terrain en Grèce ?

Dans ce cas, le taux de cette taxe est fixe et il est de 3,09 %. En revanche, si le bien immobilier neuf possède un permis de construire obtenu après 2006, alors le taux de cette taxe est de 23 % de la valeur du bien.

Pour ce qui est de la détermination de la valeur du bien, elle se fait en fonction de plusieurs critères tels que la localisation du bien, sa superficie, son architecture …



La taxe sur la propriété immobilière

La taxe sur la propriété immobilière est quelque peu une taxe universelle retrouvée dans la quasi-totalité des pays. En Grèce, le taux de cette taxe varie de 0,1 % jusqu’à 1 %, et ce en fonction de la valeur du bien immobilier.

Si ce dernier vaut moins de 400 000 €, sa taxe est fixée à 0 %. En revanche, si sa valeur est supérieure à 800 000 €, sa taxe est fixée à 1 %.

Il existe bien évidemment plusieurs seuils à prendre en considération.

La taxe foncière annuelle

Depuis 2014, l’investissement dans l’immobilier en Grèce est soumis à la taxe foncière immobilière. Étant donné que son calcul est quelque peu délicat et qu’il dépend de chaque situation, il est préférable de se renseigner auprès des autorités fiscales grecques qui sont capables de fournir des informations fiables.

Ceci étant dit, il est important de savoir que le taux de la taxe foncière annuelle varie de 0,1 % à 1,15 %.

La taxe sur la location

Enfin, la dernière taxe à prendre en considération concerne les investissements locatifs en Grèce. Son taux varie de 15 % à 45 % et il dépend du loyer appliqué.

Ainsi, si celui-ci est inférieur ou égal à 12 000 €, le taux est de 15 % et s’il est supérieur à 35 000 €, il est de 45 %.



 

Partager

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Comparer